3 techniques de marche à découvrir à l’Automne…

Dernière mise à jour : 12 oct.

Pour prendre soin de ses poumons et de toute la sphère ORL !


Les poumons sont un des organes dont il faut prendre soin à l’Automne en médecine chinoise, auquel est associé un organe des sens, l’odorat. Durant cette saison, notre système respiratoire est mis à l’honneur et il faut nous oxygéner pour faire le plein d’énergie avant la saison hivernale. La marche en forêt est le meilleur moyen de mettre ceci en pratique.



La marche Nordique

Accessible à tous, c’est une technique qui permet de reproduire la glisse du ski en marchant à l’aide de bâtons qui aident à la propulsion. Elle permet de synchroniser les mouvements des bras, du torse et des membres inférieurs, mais aussi de mieux respirer. En effet, grâce à la position du corps et ses appuis latéraux, il y a une grande amplitude pulmonaire et une plus forte oxygénation allant jusqu'à 60 % de plus par rapport à une pratique classique de la marche normale.



La marche Afghane

Le principe de base de la marche afghane consiste à synchroniser notre respiration avec nos pas à une allure plus rapide qu’à l’accoutumée. L’un des exercices de base consiste à inspirer durant trois pas, de retenir son souffle pendant une enjambée, puis d’expirer sur les trois suivantes et on retient à nouveau son souffle.

«C’est ce qu’on appelle le rythme 3-1-3-1. Inspirée des tribus nomades d’Asie qui peuvent parcourir + de 60 km par jour sans être fatigué et étant convaincue de ses bienfaits pour le corps, je propose d’expérimenter cette marche lors de la balade de l’Atelier Sophro&NATURE de l’Automne.



Le Shinrin-yoku ou Bain de forêt japonais

C’est aller en forêt pour se ressourcer, respirer l’air pur, se retrouver soi-même en profitant du calme de la forêt avec tous ses sens. La marche en forêt stimule nos 5 sens dont notamment la vue, l’odorat, l’ouie, tous trois si importants à la saison automnale. Marcher en prenant conscience du parfum de la saison, ralentir en se déconnectant de toutes nos sollicitations du quotidien permet de ralentir notre système nerveux et de s'oxygéner. La forêt est un terrain de jeu immense pour développer ses 5 sens... respirer l'humus, mâchouiller une aiguille de pin, caresser la mousse des arbres...


N'hésitez pas à franchir le pas, votre corps et votre mental vous diront Merci !



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout